Le B.R.F et le "paillis B.R.F" ( Bois Raméal Fragmenté )

jeunes fraisiers sous B.R.F
jeunes fraisiers sous B.R.F

Definition : 
le B.R.F. ou Bois Raméal Fragmenté  :

Ce sont de jeunes rameaux d'arbres ou d'arbustes  broyés

 pour les réduire a l'état de petites particules appelées: le broyat . 

Historique : 
Dans les années 70, des ingénieurs agronomes québecois ont eu l'idée de valoriser l'énorme stock de déchets forestiers issus d'élagage sous les lignes électriques. A titre d'expérience , dans le but de reconstituer un taux d'humus déficient dans le sol de nombreuses exploitations agricoles,

ils ont broyé et incorporé ces déchets forestiers . 
Les résultats furent aussi inattendus que spectaculaires .

La structure de la terre s'en est trouvée profondément modifiée en présentant une floculation très améliorée, une grande résistance à la sécheresse

et avec une fertilité décuplée. 
A partir de cette expérience, des analyses scientifiques ont été menées

pendant 30 ans par l'Université de Laval , au Québec

et par la Belgique, pour étudier le processus . 
Le résultat de ces études confirmèrent , en 2002, que le B.R.F

est la meilleure source connue a ce jour : 
- d'amélioration de la structure du sol ( apport massif d'humus) 
- de fertilisation (gros apports d'éléments nutritifs) 

 

COMMENT CA MARCHE ? 

Le BRF fonctionne de la même façon que l'écosystème forestier. 
Le broyat de jeunes rameaux , reproduit à l'échelle du temps de quelques mois,

le cycle millénaire de la fertilisation des forets dû à la chute des feuilles

et des branches qui se décomposent lentement. 

En gros et en simplifiant : Le bois est composé de 2 choses principales : 
1 - ) La cellulose , sous forme de fibres orientées

dans le sens de la longueur du rameau. 
2- ) La lignine, qui entoure, consolide et protège la cellulose . Tout en assurant la rigidité de l'ensemble. Sans lignine , les arbres seraient rampants et non dressés car la cellulose est molle . Plus le rameau est mince et plus il contient de lignine .
la proportion de lignine par rapport à la cellulose étant plus élevée lorsque le rameau est fin.
Cette lignine est composée de cellules végétales très complexes . 
Une fois qu'elle est broyée et enterrée superficiellement, des champignons

( basidiomycètes) vont s'attaquer à cette lignine pour la consommer ,

produire un tissus épais de filaments blanchâtres , le mycellium ,

qui va peu a peu digérer la lignine et produire a son tour

des éléments minéraux qui seront ensuite mangés par

les micro-organismes du sol

Ces champignons seront suivis et accompagnés d'autres champignons :

"les champignons mycorhiziens" , dont on verra le rôle essentiel par la suite . . 
Une fois la lignine consommée , les champignons vont s'attaquer a la cellulose. 
La production d'éléments minéraux en grande quantité va générer une intense activité des micro-organismes du sol , ravis de cette profusion de nourriture , lesquels vont a leur tour produire d'autres éléments minéraux a disposition des vers de terre et des plantes . 
Tout cela se traduit par une intense activité biologique . tres supèrieure à celle constatée avec les fumiers compostés ou le compost ménager. 

Mais l'action des champignons du BRF ne s'arrête pas là . 
Ils vont produire dans une seconde phase de leur métabolisme, une famille de champignons appelés: les "champignons mycorhiziens" . 
La mycorhize est la symbiose  entre des champignons et des plantes.

En forme de longs filaments,ils viennent s'attacher et pénétrer les racines et radicelles  des  plantes cultivées ou spontanées. 
Ils vont puiser dans les légumes les matières nutritives dont ils ont besoin , mais en retour, ils vont permettre aux racines et radicelles des plantes et des légumes d'accroitre leur champ d'action en allant chercher beaucoup plus loin autour d'eux les matières nutritives nécessaires à leur croissance. 
En d'autres termes, les mycorhizes vont agir comme des " rallonges" aux racines augmentant  leur potentielle d'exploration. 
Il en résulte que les plantes et les légumes sont mieux alimentés et donc beaucoup plus vigoureux et plus sains . 
Il s'agit là d'une association unique de végétaux , une symbiose entre des champignons et une plante dans laquelle chacun aide l'autre a prospérer . 
C'est un des grands atouts du BRF.

Même si des plantes de la famille des crucifère (choux, navet, ect…) et des chénopodiacées (épinard, betterave, ect…) ne profite pas directement de la symbiose mycorhizienne, le BRF leurs sera pleinement bénéfique sur beaucoup d’autre points.

 

QUE BROYER? 
Uniquement des jeunes rameaux. Diamètre maximum 7 cm . Sachant que plus les branches sont fines plus elle contiennent d'élément nutritifs . Des rameaux de 2 à 3 Cm de diamètre constituent l'optimum .

La présence de feuilles vertes ou sèches n'a pas de réel importance

bien qu'il soit préférable de ne pas avoir de feuille. 


QUELLES ESSENCES ? 
Toutes les essences d'arbres ne se valent pas .

Les meilleures sont issues des feuillus climacique ou des espèces des forêts matures (chênes, hêtres, ect...). 

Les espèces pionnières (bouleaux, peupliers, ect...) sont moins intéressantes mais elles ne doivent pas être écartées systématiquement. On fait avec ce que l'on a.

Les conifères sont a écarter, de par la structure particulière

de leur lignine qui se dégrade mal et donne un humus archaïque et

une litière toxique pour beaucoup d’animaux du sol.
..Faute de mieux , ils sont tolérés a hauteur de 20%

en mélange avec d'autres essences. 
Plus le bois est dur ( Orme, acacia etc ..) plus il sera long a se dégrader. 
Le mélange d'essence est intéressant pour étaler l'action du BRF dans le temps . 

LE BROYAGE 
Il nécessite l'usage d'un broyeur à végétaux . Soit thermique , soit électrique. 
Un broyeur électrique doit avoir une puissance d'au moins 2000 watts et convient plus pour un broyage occasionnel ou pour assurer un complément de broyat .De plus il est plus adapté a des rameaux d'un diamètre de 2 à 3 cm. 
Le broyeur thermique a une puissance qui dépend de son prix

et du volume que l'on a traiter . 

QUAND UTILISER LE BRF ? 
L'automne est la meilleure période . . La décomposition du BRF

va mobiliser une grande partie de l'azote disponible dans le sol.

La terre sera donc temporairement impropre a la culture

de certains légumes gourmands en azote . 
On peut cependant faire précéder l'épandage de BRF par une culture d'engrais apportant de l'azote, les Fabacées, anciennement appelées "les Légumineux"

 ( féverole, vesce, trèfle, etc .. )

On peut aussi rajouter de l'azote a l'épandage du BRF. 
La dose a rajouter varie selon les spécialistes du BRF . Elle va de 100 grammes a plus d'un kilo d'azote pur par M3 de BRF. Mais il faut dire qu'un BRF bien mené (c'est a dire épandu en Automne et précédé d'une culture d'engrais verts azotés) n'a besoin d'aucun complément d'azote . Je le déconseil, personnellement.
Par ailleurs , il peut arriver qu'épandu sur un sol très pauvre, le BRF ait du mal a démarrer son processus, lorsqu'il n'y a pas assez de micro-organismes (champignons et bactéries) dans le sol . Dans ce cas on aura intérêt à aller prélever en foret un peu de " litière" (l'humus sous les arbres) . Une dose de 20 grammes de litière par M² est suffisante pour ensemencer le BRF en éléments fertilisants . Ceux ci vont se multiplier rapidement et mettre le BRF en œuvre

EN PAILLIS OU ENTERRE ? 
Le BRF est incorporer par griffage, après une période d'environ deux mois ou immédiatement selon les cas,  dans les 10 premiers centimètres du sol maxi, 3 à5 cm étant largement suffisant.

C'est comme cela que les champignons et les micro-organismes seront les plus actifs et les plus productifs .

Le BRF s'y décomposera plus vite . 
Compter 3 à 5 mois selon les essences de bois broyées et le sol , pour commencer a voir les bénéfices du broyat . Il est cependant possible de l'utiliser en paillis , cela se nomme "le paillis brf". le processus de dégradation sera plus long

et n'aura pas les mêmes effets à court termes mais sera plus intéressant pour certain sol. 
Un mixage des 2 méthodes est possible sous certaines conditions. 

ET LE COMPOSTAGE ? 
Bien sur , on peut composter du BRF . Notamment si on en a en excédent. Mais on perdra alors tout le bénéfice retiré de la décomposition de la lignine en contact avec le sol,

de tout le foisonnement de vie qui va se produire dans le sol .

Tout se fera hors-sol et c'est dommage . 

PEUT ON STOCKER DU B.R.F. ? 
Oui, mais a condition de disposer d'installations appropriées :

chambres froides, silos thermos-régulés etc ..) 
Sinon le BRF s'utilise frais . C'est absolument nécessaire

pour avoir une lignine intacte et fraiche, gorgé de sève élaborée.

Apres broyage le BRF doit être épandu  dans les 48 heures . ( 2 jours) 


OU SE PROCURER DU BRF ? 
Si on ne possède pas de broyeur , ni de rameaux a broyer en quantité suffisante : On peut acheter du BRF. 
Deux sources d'approvisionnement : 
1-Sur les pages jaunes de l'annuaire , cherchez la profession d'élagueur ou les entreprises d'entretien de jardins. Ces profession coupent et le plus souvent broient les végétaux .Plutôt que de payer pour les évacuer en déchetteries, ils peuvent les donner . Mais de plus en plus , ils le vendent. 
Actuellement , il faut compter environ 30€ pour un camion de 3M³ de broyat. C'est variable selon les régions . 
2 - Vous pouvez aussi vous adresser aux services municipaux qui entretiennent les espaces verts de votre commune . 
Mais , dans ces deux cas ,

on n'est jamais totalement sûr de la bonne origine des rameaux . 
  Néanmoins, faute de mieux , ça reste une solution acceptable . 

QUELLE QUANTITÉ ÉPANDRE ? 
Pour démarrer une première utilisation : on épand environ 2 à 3 cm de BRF. 
Cela revient pour 2 cm d'épaisseur sur 10 M², à épandre 1/3 de M3 
La masse volumique du BRF etant d'environ 400kg/M3 ( selon l'essence du bois et son humidité) cela fait 120 kg de broyat. 


QUE SE PASSE T IL LA 2ème ANNÉE ? 
  Après un an d'enfouissement , le BRF est déjà bien décomposé

et pratiquement invisible. Au fur a mesure de sa décomposition il va libérer, grâce aux micro-organismes, tous ses éléments nutritifs.

C'est progressif . Tout n'est pas libéré d'un seul coup.

le surplus momentané est stocké sous forme d"humus.

L'humus va continuer à libérer ses nutriments, au fil du temps . 
Toutefois, ce stock n'est pas inépuisable et il va s'amenuiser peu à peu .

Il faudra donc compléter le premier apport de BRF

par de nouveaux apports tous les 3 à 4 ans si vous êtes en travail du sol.

en gestion agroécologique, le renouvellement du BRF en incorporation est souvent inutile du fait des paillis permanents mis en places. 

 

AVANTAGES 

Les spécialistes disent que le BRF est un " aggradant"

( C'est le contraire de " Dégradant" ) ! 
C'est a dire, de façon plus prosaïque, qu'il améliore les sols . 
C'est a ce jour la meilleure source connue d'amélioration : 

Amélioration physique : il améliore considérablement la structure du sol.

Il donne du corps à des terres sableuses et il allège les terres lourdes. 
Il a un fort pouvoir de rétention d'eau et convient bien dans les pays arides . 

Amélioration biologique : L'action des champignons engendre une activité des micro-organismes (et donc de l'alimentation des légumes ) nettement supérieure à celle constatée avec l'apport de fumier ou de compost . 
Certains même disent que les valeurs N.P.K dégagées ainsi,

seraient auto-suffisante à la croissance des légumes .

Plus besoin de fertilisation de complément .
Autre aspect de l'amélioration biologique et non des moindres:

l'association entre les mycorhizes et les légumes . Cette symbiose procure une élévation spectaculaire des rendements .

Certains légumes cultivés à titre expérimental sur 2 planches : avec et sans BRF , ont vu une augmentation de rendement coté BRF de près de 100%

( culture de Pomme de Terre et de Fraises réalisées au Canada) . 

Enfin dernier avantage et non des moindre , l'action du BRF dans le sol a un effet d’assainissement au regard des nématodes et des spores de champignons ennemis : Mildiou, Alternariose, Fusariose etc .. 

et régulateur au niveau des ravageurs par l'implantation de leurs prédateurs (mise en place des antagonismes).

 

BRF: Introduction

  lien n°1 :

lien n°2

 

Formation au BRF

 

Les champignons lignivore en actions.
Les champignons lignivore en actions.

Le Bio potagiste

06.09.54.39.62 / 04.66.60.23.88

lebiopotagiste@hotmail.fr

Présent dans le Gard, secteur Alès

CONTACT

Free counter and web stats